Initiatives Océanes

De retour de notre projet d’écovolontariat à l’étranger, nous souhaitons nous investir localement. Alors installés sur la côte landaise, nous nous engageons avec Surfrider, une ONG créé en 1990 par un groupe de surfeurs désireux de protéger l’océan.




En Mars, nous participons avec l’antenne Sud-Landes à notre première opération de nettoyage à Hossegor et organisons la suivante fin Avril à Moliets. Malgré la pluie et le vent, 12 courageux répondent à l’appel pour nettoyer la plage centrale et l’embouchure du Courant d’Huchet.



Nous ramassons les micro-plastiques dans la laisse de mer puis identifions et comptabilisons les déchets ramassés. Le constat est sans appel, en 1h nous ramassons 2 500 micro-plastiques, 800 bouchons de bouteilles et plus de 600 coton-tiges. Ces derniers, jetés dans les toilettes, passent ensuite à travers les grilles des stations d’épuration et finissent dans l’océan et sur nos plages. A cela s’ajoute des résidus de matériel de pêche qui se comptent par centaines (cordes, filets et lignes de pêches) et des larmes de sirène par milliers (petites billes de plastique servant à fabriquer les objets en plastique). Toutes ces informations sont enregistrées dans la base de données de Surfrider et permettent d’identifier les sources de pollution.

Les chiffres sont édifiants : 350 kg de déchets sont jetés dans l’océan chaque seconde dans le monde, ce qui correspond à la production de déchets d’un français par an ! 80% des déchets retrouvés sur nos plages proviennent de la terre. Un mégot de cigarette jeté par terre, est transporté par la pluie jusque dans les caniveaux, les fossés, les rivières, pollue 500 litres d’eau à lui seul avec ses composants chimiques et finit sa course dans l’océan...


Aujourd’hui, 1 million d’animaux marins meurent chaque année à cause de nos déchets aquatiques. Ce travail de recensement pèse sur le Parlement européen et l’incite à prendre les décisions nécessaires pour enrayer ces pollutions. La loi qui interdit la vaisselle jetable en plastique, les récipients et gobelets en polystyrène, les coton-tiges, les pailles et autres touillettes en plastique dans l’Union Européenne à partir de 2021 en est une bonne illustration.



Chacun de nous peut déjà agir, à son niveau, au quotidien, avec des gestes simples pour limiter la production de déchets et protéger l'océan : supprimer les produits à usage unique, ne pas jeter des produits hygiéniques dans les toilettes (coton-tige, tampon, applicateur), limiter sa consommation de produit sur-emballé, composter ses déchets organiques et bien trier ses déchets pour recycler au maximum.

Chaque dernier samedi du mois Surfrider Sud-Landes organise le nettoyage d’une plage. Et tous les premiers samedi du mois, jusqu’à la tenue du G7 à Biarritz fin Août, vous pouvez venir "ramer pour la planète" pour alerter nos gouvernants de la fragilité des océans, de la dégradation de l’environnement et de l’urgence d'agir.

Plus d'infos sur surfrider.eu, initiativesoceanes.org

et ​ramepourtaplanete.com



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017/2018 par Cap Volon'Terre. Créé avec Wix.com