Ecovolontariat késako ?

"L’écovolontariat est une action solidaire et participative qui consiste à aider, durant son temps libre, un projet lié à la préservation et à la valorisation de la diversité animale, végétale, environnementale, et culturelle. L’écovolontaire est un citoyen engagé et bénévole et ne peut, à ce titre, recevoir de contrepartie financière pour son action" (définition du Collectif Francophone d'écovolontariat). 
Nous avons ciblé des structures d’accueil qui répondent à ce principe. Dans tous les cas, l’adhésion à l’association est nécessaire et une participation aux frais (encadrement, nourriture, frais de structure…) peut être demandée. Cette participation reste minime, et le gîte et le couvert sont offerts en contre partie du travail fourni. 
Néanmoins, lors de nos recherches, nous avons rencontré des structures qui, sous couvert d’écovolontariat, proposent des séjours d’éco-tourisme ou des vacances scientifiques, très onéreux. 
Ces séjours présentent aussi un intérêt, certes, mais ils ne répondent pas à nos attentes dans le cadre de notre périple au long cours.

Wwoofing késako ?

"WWOOF signifie World Wide Opportunities on Organics Farms, ce qui se traduit par « Opportunités Mondiales dans les Fermes Biologiques ». 
Le WWOOFing est né en 1971 à l’initiative d’une anglaise, Sue Coppard, en mal de nature, qui prend l’habitude de partir à la campagne le week end, et propose de participer aux activités des fermiers qui l’accueillent, en échange du gîte et du couvert. 
Ce concept se développe rapidement au niveau international et répond aux principes de solidarité, partage, échanges gracieux, autour de l’agriculture biologique et la permaculture. 
(Sources : WOOF France).

© 2017/2018 par Cap Volon'Terre. Créé avec Wix.com